Texte du Chaperon rouge au chapeau vert

Publié le par les plumes de l'arbre

Thème  : le petit chaperon rouge

Règle de l'atelier : on a TOUJOURS le droit de ne pas respecter les contraintes, si notre inspiration nous emporte ailleurs 

Le site donne le thème, mais ne met pas en ligne les aides / supports / pistes donnés aux participants pour écrire leurs textes. Pour les connaître, rejoignez-nous en atelier !

 Le petit chapeau vert

Porté par ma grand-mère ?

C’est moi qui en ai hérité. »

Affirme haut et fière

L’enfant aux doigts de fée.

Pour s’habiller d’anis,

Elle a confectionné

Une jupe corolle, teintée

Au jus d’ortie.

Un corsage opaline

A sa taille ajusté

Et la voilà parée.

 

Elle court gambader

Dans les bois, dans les prés.

 

Ses souliers aigue-marine

Traversent la prairie.

Elle fredonne, mutine

Et rêve de magie.

Au bord d’un ruisseau

Sur la mousse, elle s’assied.

Elle dénude ses pieds.

Elle les glisse dans l’eau.

Les rayons du soleil

En myriades d’étincelles

Virevoltent autour d’elle.

Une odeur mentholée

Parfume l’air léger.

 

Sur son bras dénudé,

Un insecte s’est posé.

La Belle, couleur d’absinthe,

Aux longues pattes minces

Dit à l’enfant émerveillée  :

« Je suis la Magicienne Dentelée.

Si tu choisis un vœu, je peux te l’exaucer. 

En échange, il faut me donner

Le chapeau vert

De ta grand-mère

Pour me faire

Un nid douillet. »

 

 Magicienne, tu sais

Le chapeau de mémé

A lui seul connaît

Plus de mille secrets.

Je ne peux le donner

Lui qui a protégé

Les boucles d’argent

De grand-maman. »

 

L’enfant aux doigts de fée

De brins d’herbe a tissé

Un joli nid douillet

Pour la magicienne dentelée.

« Garde tes vœux belle sauterelle

Rien d’autre je ne veux

Que de garder la liberté qui est la mienne. »

 

L’enfant aux doigts de fée

Est retournée

Danser

Dans les bois, dans les prés.

Son chapeau vert

Elle a gardé.

Dans l’amour de sa grand-mère

Elle s’est lovée.

Françoise S

Publié dans Créations ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article